#Orga 5 – Réunion #MaVoix


CR #MAVOIX En Séance 14 octobre 2015

Photo Séance 5

Merci à toutes et à tous pour chacune des contributions.
Merci à Christine d’avoir facilité la soirée.
Merci à Charles d’avoir trouvé le lieu.
Merci à Maria d’avoir pris la responsabilité du compte rendu de nos échanges, ci-dessous.
Au 25 novembre prochain pour une nouvelle séance de travail, vous trouverez ci-dessous les missions dont vous avez pris la responsabilité jusqu’à la prochaine fois émoticône wink !

PRÉSENTATION

Présentation des nouveaux
Chaque personne qui est venu à une séance MA VOIX pour la première fois se présente et donne les raisons de sa présence en deux minutes.
Présentation de Ma Voix par les anciens

 

Qu’est-ce que Ma Voix ?

 

C’est une utopie, quelque chose d’idéal qui ne s’est pas encore réalisé. Ce n’est pas un parti, ce n’est pas une association, c’est un mouvement de citoyens ou plutôt des citoyens en mouvement.
On veut d’abord faire une méthode puis voir ce que l’on peut faire avec ça, développer une intelligence collective et ensuite élaborer des lois.
Quels sont les enjeux et les chantiers de Ma Voix ?
L’enjeu central et prioritaire, ce sont les élections législatives de 2017. Le but, c’est de mettre un grain de sable dans un mécanisme soi-disant bien huilé et pour ça il nous faut :
tout d’abord une formation, une remise à niveau
avoir des volontaires
tirer au sort des candidats
obtenir des élus à l’Assemblée Nationale
créer un outil numérique qui nous permette de nous réapproprier l’élaboration des lois
Les Chantiers, il y en a plein ! Entre autres :
cadrer l’organisation, travailler sur le fonctionnement des rencontres, comment encadrer et accueillir de nouveaux membres
développer un MOOC : qu’est-ce qu’être un député, faire une campagne, comment le processus d’élaboration des lois fonctionne, devrait fonctionner
créer une plateforme avec des contenus, des débats et la possibilité de voter pour avoir l’avis des électeurs de Ma Voix représenté par les candidats.
Changement de méthodologie de gouvernance. Nous inclure au départ dans les propositions de lois, débrider la créativité, combattre l’inertie et l’ignorance.
Lors de cette réunion, il nous faudra définir des missions et despatcher les tâches, que chacun s’engage sur une tâche pour un mois par exemple.

D’abord, nous allons faire des ateliers de discussion autour de différents thèmes pour faire ressortir toutes les idées que nous pourrons avoir.

 

MOOC : Connaitre sur le bout des doigts les règles de l’Assemblée Nationale

PLATEFORME : informations de qualité, espaces de modération , comment voter en ligne

FORMATION INTELLIGENCE COLLECTIVE : Comment pourra-t’on fonctionner ensemble ? Comment on s’organise ? Comment faire en sorte que tous se sentent protégés et égal dans sa participation quel que soit son niveau de culture et d’éducation ?

STRATÉGIE ÉLECTORALE : Une force importante est à mettre dans la stratégie. Il faut inviter les citoyens à être candidats. La botte secrète (pas si secrète !) de Ma Voix, ce sont les 11 circonscriptions des français à l’étranger, qui votent déjà en ligne. On creuse là où il y a des opportunités.

ÉVÉNEMENTS: Plusieurs évènements sont envisagés :

  • TEDX à La Rochelle, ce serait bien de pouvoir présenter quelque chose de construit.
  • un meeting avec Dominique Rousseau et Pierre Rosanvallon
  • une rencontre avec les expérimentateurs de Saillans

COMMUNICATION : Qui va réceptionner les messages ? Qui va communiquer sur ma voix ? Qui va présenter les principes ?

 

Un groupe de travail va se désigner pour chaque thème selon les préférences de chacun. Chaque groupe doit désigner un rapporteur.

 

ATELIERS

 

PLATEFORME :

Où trouver l’information ? Comment la mettre sur l’outil ?

L’objectif c’est que la plateforme soit :

un agrégateur d’informations d’avis divergeants

un outil décisionnel : vote

un moyen d’exercer la force d’initiative des propositions de lois, afin de présenter des thèmes qui intéressent vraiment les citoyens.

Il faudrait établir une liste de différents sites où trouver les informations à propos des députés et de l’Assemblée Nationale. Le site gouvernemental de l’Assemblée Nationale permet de répertorier les présences, les votes pour ou contre.

Il faut également réfléchir à la possibilité d’évaluer la représentativité des participants pour comprendre la force de Ma Voix

Il y a deux dynamiques possibles :

On part d’une feuille blanche, l’initiative est totale

On recherche une réaction par rapport au vote des lois

On peut imaginer l’option d’un QCM pour une tendance plus approfondie. Il faut penser à la modération des sujets à poser. Egalement, qui va rechercher les avis d’experts sur chaque sujet ?

Quelles sont les bonnes informations à donner sur une loi :

En faire un résumé, une vulgarisation, un décodage

Que le contenu complet soit accessible

Connaître l’origine de la loi, le contexte dans lequel elle a été rédigée, qui a eu l’initiative, …

Pouvoir voir des exemples concrets, une étude de l’ impact, une anticipation des effets pervers…

Également, il est important de pouvoir comparer plusieurs sources d’informations, entendre des avis contradictoires. Envisager de mettre du contenu de médias alternatifs et de citoyens, de leaders d’opinion, de réseaux sociaux, et participer à des ateliers d’éducation populaire.

 

FORMATION INTELLIGENCE COLLECTIVE (IC):

 

Nécessité de formation à l’IC car il faut structurer le travail pour faire émerger cette IC. Quels outils sont nécessaires (virtuel/réel) ?

Il faut structurer le mouvement, organiser des groupes de travail par thématiques. Comment la structure va-t’elle permettre de véritablement porter toutes nos voix ?

Réfléchir à comment passer de 100 000 personne à 1 ? Comment l’horizontalité et la verticalité peuvent-elles se servir ? Comment motiver les gens à participer ?

Attention aux frustrations, il ne faut pas confondre pilotage et commandement

 

STRATÉGIE ÉLECTIVE

Comment être élu ? Il faut éplucher le code électoral. c’est quoi une campagne ? quelles sont les obligations ? Créer une équipe de soutien pour les éléments de langage, la logistique, et centraliser tous les éléments de la campagne.

Étudier les failles juridiques

Faire une étude mathématique des circonscriptions. Quels sont les endroits abordables ?

Le collectif soutient une personne ? Comment faire en sorte qu’elle écoute le collectif et ne se fasse pas pervertir ?

stratégie de communication, comment budgéter la communication ? Crowfunding ? Il faut se pencher sur la problématique légale des plateformes internationales de crowfunding .

Problématique de protection du collectif car les foules menacées se dispersent.

Être un collectif, c’est être décentralisé, c’est peu lisible et ça ne correspond pas aux médias. L’important c’est de s’identifier à des idées et des concepts et non à une personne. Ce n’est pas la personne qui compte. Comme le collectif anonymous.

La non-identification est importante, tirer au sort les personnes qui ont des responsabilités pour éviter la corruptibilité. Tout le monde doit être tout le temps interchangeable

Représentativité : les gens qui voteront sur Ma Voix seront les gens qui sont déjà informés.

Si un vote fait 50/50 sur la plateforme, que faire ? S’il y a biais de représentativité, l’élu doit-il voter blanc ?

 

ÉVÉNEMENT

Différents types d’évènements sont à prévoir :

ceux auxquels Ma Voix participe

ceux que Ma Voix organise : Ma Voix Direct sur internet, improvisé en tout lieu/tout moment, en Séance avec rassemblement IRL

La Plateforme doit pouvoir permettre d’organiser un évènement au local, pour se mettre en contact avec d’autres, proposer des méthodes pour organiser l’évènement. Il faudrait mettre en place une charte que tout évènement se devrait de suivre pour se réclamer de Ma Voix.

Idée de débats à organiser :

Qu’est-ce que la démocratie ?

le mandat impératif*

tirage au sort.

Il semblerait cohérent d’enregistrer ces évènements au dictaphone et non en vidéo car seule la voix compte.

Important de créer des évènements pour nourrir notre culture et théoriser le mouvement, rencontrer d’autres expérimentateurs démocratiques. La priorité serait d’organiser des rencontres pour nourrir notre culture, théoriser pour définir notre identité.

La FAQ devrait contenir à minima une question pour chaque principe fondateur de l’identité MA VOIX.

Idée d’évènement autour de l’Assemblée Nationale : appeler tout ceux qui le veulent à s’enregistrer devant l’AN, tenter de rentrer dans l’AN, faire des vidéos, témoigner, e tc…

Il faut donc formaliser certains principes à travers une Charte, comme par exemple, le choix du tirage au sort, le choix de ne pas être ni un parti, ni une association.

Il y a une question d’appartenance, tu peux venir, seul, avec des amis, et cofonder Ma Voix avec tous.

Lister les différentes façons d’organiser un évènement, donner de la méthode.

La motivation repose sur la connaissance (de la méthode), la légitimité (tu fais partie de Ma Voix, tu es légitime), la confiance. Un à-priori de confiance est la seule option.

aucun engagement

pas d’identité individuelle

tout le monde peut organiser un évènement ou participer aux tâches qui l’intéressent

 

COMMUNICATION

 

Faire un récapitulatif des différents outils de communication à disposition

Interne :

Liste de diffusion

Slack (simplifier, moins de groupe, des responsables, qu’aucune contribution ne soit ignorée)

Créer un contenu qui permette aux nouveaux d’embarquer dans l’aventure sans dépendre de quelqu’un.

Un site web pour avoir accès à tout ce qu’il faut savoir

Un corpus de référence

Externe :

Il ne s’agit pas de convaincre mais de diffuser une idée, pas de promesses, ne pas générer de frustration, ne pas créer de fortes attentes pour ne pas être déceptifs. Il faudrait avoir des porte-paroles tournants, un socle commun pour éviter le risque qu’un porte-parole ne s’approprie la chose. Importance de l’IRL. Ma Voix a une page et un groupe, à quoi sert le groupe ?

Ma voix est une idée. Comment diffuser ma voix, communiquer sur Ma Voix l’idée de base. On n’a rien à vendre.

Comment s’assurer qu’aucune contribution ne soit ignorée ? Responsables, modérateurs ?

Prise de parole tournantes pour diversifier les idées, les forces, pas de risques.

Importance d’avoir des notions piliers, des tables de loi

Réfléchir à comment embarquer les nouveaux

 

MOOC

 

Trois choses importantes :

Le contenu : il y a déjà pas mal de choses existantes. Rechercher dans les grands médias et avoir recours aux professionnels. Différents types de contenu :

Un contenu tout simple pour l’ensemble des citoyens, de remise à niveau

Un tutoriel pour apprendre à utiliser la plateforme

Un cours sur comment devenir député : partir de qu’est-ce qu’un député ? d’où vient l’argent ? etc… des vidéos de 2 à 3 minutes d’enregistrement sur ces thèmes.

La forme : ne pas se limiter à l’écrit et la vidéo, contenu plus court, des conférenciers, des parlementaires, + éventuellement un jeu de l’oie sur le trajet d’une loi, etc…

Les échanges à l’intérieur du MOOC : réfléchir aux possibilités d’échanges disponibles sur le MOOC pour poser des questions

S’informer sur la notation des MOOC.

 

Feedback, questions, doutes sur la séance

 

  • Question de la représentativité, comment un député peut exprimer la diversité des voix de Ma Voix ? Au moment de l’élection, le député est choisi par sa circonscription mais ensuite, le mandat du député devient national car il vote des mandats nationaux. Le(s) député(s) Ma Voix représentera donc toute la plateforme Ma Voix et pas seulement sa circonscription. Sur les règles, tout reste à inventer, ça dépendra aussi du nombre de députés à être élus.
  • Ce n’est pas un système majoritaire, ni conventionnel. S’il n’y a pas de consensus, devons-nous nous abstenir ? Considérons-nous que nous ne sommes pas prêts, et donc ne votons pas ?
  • Idée de dire que l’on vient d’une circonscription et qu’on ne la représente pas, n’est-ce pas une escroquerie ?
  • Chacun doit se prendre en main, doit s’impliquer, se renseigner. Ouvrir et donner accès à tous, c’est bien mais c’est difficile de ne pas être déceptifs. Ce n’est pas n’importe qui qui doit pouvoir venir et mettre une pierre à l’édifice ; dans une société d’hypermédiatisation où tout le monde a besoin d’exister, n’est-ce pas dangereux ?
  • S’appliquer à soi-même les principes qu’on érige. La force de Ma Voix est dans l’énergie que chacun y mettra. Attention au temps de parole disproportionné durant les séances, il faut trouver une méthode pour en laisser autant à chacun.
  • Les principes ne doivent-ils pas rester flous ? C’est anxiogène que ce soit si libre, on pose plus de questions qu’on n’y répond mais c’est très enthousiasmant en même temps. Le format d’ateliers est très bien. C’est courageux, chacun y met de l’énergie. Des rendez-vous en ligne, hors ligne, dans les villages, dans l’Assemblée Nationale, c’est très bien.
  • Parfois on peut tomber de haut quand on veut parler des thèmes auxquels on tient. Faire un cours sur la démocratie et l’histoire, participer à des ateliers constituants fait partie de l’apprentissage. Faire une révolution démocratique nécessite d’avoir une instruction, de lire, de s’informer, d’écouter des théoriciens tels que Bernard Friot, Etienne Chouard, Franck Lepage, etc…
  • Il faudrait donner les outils aux gens, faire un travail d’instruction, de simplification pour que les choses soient expliquées et que les gens se sentent légitimes. Faut-il une culture de base ou pas ? Il faut faciliter les choses pour les gens.
  • Des doutes subsistent sur la capacité du collectif à survivre aux différentes attaques. Tous les citoyens ont besoin d’être protégés. Le collectif a besoin de réfléchir à une façon de se protéger. Intérêts et puissances extérieures, les gens pourraient prendre nos voix et en faire ce qu’ils veulent. Si la plateforme est faible, on se fait hacker tout de suite.
  • Il n’y a pas besoin d’indiquer son nom lors de rencontres.
  • Toutes les voix ont été entendues, c’est bien. Par contre, il y a besoin de quelque chose de commun.
  • Comment va-t-on faire quand on sera plus nombreux ?
  • On s’applique à la concision. En même temps, il n’y a pas de sentiment d’urgence : quand quelqu’un parle, on le laisse parler jusqu’au bout, il n’y a pas d’interruptions. Ne pas de couper la parole, laisser la personne exprimer son idée jusqu’au bout, écouter tous les avis, c’est primordial.

 

Idées exprimées autour du repas :
  • Organiser des évènements dans les écoles pour développer l’IC auprès des enfants : comment apprendre aux enfants à s’exprimer, à créer des idées en partant de rien.
  • Diffuser de l’information sur la différence entre le droit de vote et le droit d’élire
  • faire de l’éducation populaire : déconstruction pour pouvoir reconstruire
  • Ma Voix dénonce la représentativité : on ne demande pas à avoir un taux de…, il faut se déculpabiliser à ce sujet, les gens viennent, partent, peut être que ce n’est pas représentatif mais c’est ouvert à tous.
  • Il faudrait trouver des lieux gratuits pour une cinquantaine de personne où on peut se réunir de façon régulière (type Le moulin à Café, les Régies de quartier, la Cantine Numérique, des espaces de coworking peut être…)
  • Il faut une communication plus claire pour les évènements, que les deals soient explicites s’il faut consommer par exemple.
  • Ne pas critiquer les actions des référents pour chaque tâche, si on n’est pas content, on pourra s’investir dedans la prochaine fois.

 

Distribution des tâches :
  • Sourcer les questions, les interrogations, les doutes, continuer à travailler sur la FAQ => Jeff et Maria
  • Communication : Groupe et page facebook, slack, quelle est la meilleure solution ? Chercher d’autres outils de communication type appears.in, tiny chat, etc … : Thibault
  • gérer les réseaux sociaux : Janique
  • répondre aux questions : Vincent
  • Travailler sur la Charte : Maria, Charles et Jeff
  • Travailler sur le Corpus : Janique
  • Slogan, Citation, Bannière : Guillaume
  • Hangout tous les lundis pour énoncer les règles du jeu. Limité à 10 personnes, ouvrir différentes salles.Organiser les tours de garde, le planning. La personne doit être à l’aise avec le concept : Quitterie
  • Compte-rendu : écrit et audio + enregistrements : Maria
  • Trouver le prochain lieu de réunion : Asha
  • Démocratie OS, plateforme : Sylvain, Vincent, Valentin
  • Réfléchir sur la structuration, le fonctionnement, comment organiser pour certaines questions : Christine

 

A discuter et attribuer :

 

  • Faire une cartographie des compétences
  • Il y a une très forte demande en province : il faut mettre en place des kits, comment apprendre les techniques d’animation de séances ?
  • Faire une journée entière de formation à l’animation mais également organiser des journées d’ateliers de temps en temps.

 

Merci à Tous

 

 

(Lien vers le document d’origine)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *