#MaVoix Direct #32


 

MaVoix Direct #32 – compte-rendu du 23 mai 2016

mavoix direct

Présents : 

Pierre : animateur du projet DEMORUN – liste de citoyens tirés au sort pour les élections 2015 au Conseil Régional de la Réunion http://citoyenstiresausort.re/

Didier, 47 ans région parisienne. Suis le mouvement depuis quelques mois. Première connexion au direct hangout.

Laure 46 ans, Bordeaux

Ludovic, beaujolais. Connais Mavoix depuis 2 mois, à participer à son premier hangout il y a un mois et soutient le mouvement du mieux qu’il peut.

Benjamin Roy – 33  ans, ingénieur, Habitant Angers, connais le mouvement depuis un mois, souhaite aider/  lancer sur Angers, questionnement issus de discussions préalables à propos des plateformes d’échange : benjamin.roy@blueboxnet.com

pascal, strasbourg, enseignant, a participé au dépôt de candidature, affichage (problématique arrachage)

Manon, étudiante en droit et candidate au tirage au sort pour l’élection législative de Strasbourg 

Toan, Lyon 41 ans 2 enfants, travaille chez Orange en tant qu’informaticien. Suis Mavoix depuis décembre. créer un noyau à Lyon et souhaite développer les régions.

Didier, dessinateur à Rennes

Hubert, Marseille. Connais MaVoix depuis l’hiver via Facebook. A participer à la campagne pour Strasbourg. Travail sur la préparation d’une réunion qui aura lieu à Marseille le 10 juin. Impatient. Souhaite implanter Mavoix physiquement dans Marseille par des évènements hebdomadaires.

Julia : premier hangout / fait partie des citoyens impliqués à Strasbourg dans la campagne expresse. We fantastique, surtout de rencontrer les autres personnes de MaVoix qui ont fait le déplacement depuis Paris et Nancy. Fantastique, expérience démocratique (premier dépouillement dans un bureau de vote), 

Claire : souvent aux réunions MaVoix à Paris, Montreuil. Fait pas mal (toutes) des productions graphiques qui servent à MaVoix – s’il y a des volontaires pour aider !?!

 

 

Benjamin : plateforme d’échange entre citoyen et député. 

il existe un groupe de discussion plateforme. ==> exemple : democratie OS, connecté.org, mioumiou, cocorico

Mavoix plateforme d’échange prends en compte le vote mais aussi l’échange préalable au vote avec tous les tenants que cela implique

 

Les deux testées par MaVoix notamment : Démocratie OS et Cocorico, permettent de garantir l’Unicité (= pour par que des personnes votent deux fois), l’Anonymat (= correspond au mode de scrutin actuel) et l’Authenticité. 

– Ce qui est intéressant c’est de savoir si la plateforme est utilisée en amont par le député comme un outils pédagogique ? 

Réponse : il s’agit d’une partie intégrante de #MaVoix (l’aspect pédagogie) car tous les citoyens doivent s’exprimer, il faut du coup construire un espace de débat. Mais le citoyen n’a pas forcement l’information, ni la formation –> l’idée c’est donc de faire monter en connaissance les citoyens (Du coup très (!) de d’avoir un espace d’échange et débat). 

 

Toan : L’un des plus gros débat sur la plateforme, est-ce qu’on ouvre à tout le monde ? Juste aux électeurs du député #MaVoix, on a pas encore de réponse… 

 

Benjamin : comment anticiper pour présenter en avance tous les débats à l’Assemblée Nationale, car certaine partie des débats où l’ordre du jour est remis en cause assez rapidement du coup très difficile d’anticiper à ce moment là. 

Réponse : ce ne sera pas le cas le plus large. 

Le débat se fait en commissions. Ces commissions peuvent être suivies sur le site de l’Assemblée Nationale. 

La dimension délai d’information député-plateforme = sujet primordial, mais pas encore de solution pour les cas om l’ordre du jour serait changé au dernier moment. Mais les sessions (avec l’ordre du jour) qui sont publiées au bulletin changent très peu car ce sont de gros enjeux politiques. 

 

Les groupes parlementaires restent la clés concernant les ordres du jour. 

 

Outils de discussions et de vote : 

https://www.communecter.org/ actuellement en phase de béta test, 

Personae : (À venir) Personae est un outil de démocratie liquide. Cet outil est actuellement en développement par un membre du Parti Pirate.

 Congressus : (À venir) Congressus est un outil de gestion de réunion, avec gestion des votes. Lié à Personae, il permet une fluidité des réunions et des votes. Cet outil est actuellement en developpement par un membre du Parti Pirate.

 

hangout le lundi pour les plateformes 

Toan : inscrire sur Slack Benjamin et Pierre et les ajouter au channel  plateforme-vote

 

1er tour de Strasbourg

Les résultats : 

 

samedi: présence auprès des panneaux d’affichage surtout dans le centre – réponses aux questions vis à vis d’une affiche qui interroge – nécessité de remplacer nombreuses affiches arrachées

dimanche: même travail vis à vis de l’affichage + rôle de scruter le bon déroulement du dépouillement dans tous les bureaux de vote. 

Nuitdebout a distribué des diplômes de citoyens aux votants. AG du samedi soir de nuitdebout sur MAVOIX, lieu commun place de la république :  présence nuitdebout et mise au vote du représentant MAVOIX. 

 

Sur l’affiche #MaVoix (très très très belle)

– un miroir : idée depuis février ou mars. 

– slogan “Qui nous représente le mieux” donné par un passant à Strasbourg 

– “Nous sommes celles et ceux que nous attendions” – proverbe hopi 

= Que de l’intelligence collective dedans !! 

 

– Claire (sur l’affiche) : c’est en abandonnant ses réflexes de travail qu’a été produit l’affiche / co-construction (= correspond exactement à la ligne de MaVoix de mise en commun et de “construire ensemble”). 

Toan : Concernant le lâché prise professionnel : on invente la ligne directrice, on ne nous la donne pas. 

 

Pour les groupes locaux : 

– il est plus facile de s’exprimer avec des personnes inconnues (plutôt que des proches) et c’est l’affiche qui provoque la discussion. La discussion s’installe par la curiosité qui ressort de l’affiche, elle a le pouvoir de déclencher la discussion. 

 

Idée : se donne le défi d’en parler de une à 10 personnes dans la journée, permet de roder la présentation et puis de diffuser l’idée. Intérieurement ça permet de se poser des questions + d’aller voir ce que les personnes extérieures attendent. 

–> Toan : débat entre nous, certains sont plus pour le laisser-venir, les autres pour aller voir et convaincre. Mais pas de vraie préférence et de réponse. Ça correspond aussi à notre politique média = pas d’intervention particulière dans un débat, pas d’interview. 

–> Pierre : il faut jouer avec plusieurs réseaux, mais pas en ignorer car c’est une erreur stratégique majeure. Concernant les médias à la Réunion : une fois que les médias ont compris, ils étaient ok. C’est une erreur de ne pas leur répondre. Les journalistes suivent leur propre rythme et contraintes de travail ainsi que le timing d’une campagne électorale. 

Mais attention : ce n’est pas que l’on ne répond pas, c’est qu’on refuse les demandes d’interview. 

–> Julia : c’est très complexe. Par rapport à la question d’inviter les journalistes : cela nous a posé un problème. Pendant une réunion : plus de journalistes que de personnes #MaVoix, ils sont venus perturber la réunion, n’ont pas vraiment laisser travailler les personnes de MaVoix. 

 

Pierre : ce qui est important pour les journalistes c’est d’avoir un message précis et prêt, avec un bon format. 

–> Julia : nécessiterai un Mooc. Il faut s’entrainer. 

 

MAIS : Toan : c’est voulu car ce n’est pas à nous de nous adapter mais aux journalistes. On ne cherche pas à être connu. On a eu une portée assez inattendue de tous le journalistes, car à chaque fois le message qu’on donne : “désolé on doit travailler mais si vous voulez des informations : venez en tant que citoyen à nos réunions”. 

 

Retour sur la campagne : 4,25% c’est énorme pour un mois et demi. On fait parler de nous à travers nos actions et nos résultats plutôt que nos mots. Pour le moment, nous n’avons pas besoin des médias, pour l’instant on travaille avec des citoyens sur le terrain. 

 

Erreur totale sur la communication : les actions parlent mieux que les mots, mais il faudrait encourager les personnes MaVoix à se former à travailler avec des journalistes pour roder leur discours. 

–> Mais attention notre cible ce n’est PAS les journalistes mais les citoyens. 

 

(A chaque fois, le petit signe “–>” indique l’intervention de personnes différentes dans le débat)

 

–> Les résultats valident l’éthique de MAVOIX, surtout par rapport à la dépersonnification. Ce n’est pas une erreur mais un “faire autrement”

–> Réponse : Les résultats ne sont pas le fruit de ce mode de communication mais de la proposition de MaVoix. 

–> On essaye de se démarquer, on est pas dans la culture de la performance. On veut inciter les personnes à se mettre en action et réfléchir en tant que citoyen. Position claire : chacun se met en action, chacun va à son rythme. ce n’est pas en formant et en entrainant à tout prix à travers les médias qu’on va atteindre l’objectif. 

–> Il ne faut pas communiquer pour communiquer, mais le fait de travailler sur la communication renforce le message. 

–> On a des réseaux aujourd’hui qui nous permettent de transmettre sans les médias. Et ce sont les médias qui se sont adaptés. L’enjeu de MaVoix s’est de parler avec les citoyens. 

–> Mais double-perdant car : les médias n’ont pas pu communiquer + le message n’a pas pu passer. L’échange citoyen-mavoix est intéressant mais les médias permettent justement cet échange et ce lien entre le citoyen et le MaVoix. 

–> Parti pris : ne pas mettre plus d’effort dans notre communication avec les citoyens qu’avec les médias. 

 

On laisse aux personnes de déduire, de se réapproprier la parole, c’est très important dans l’idée du collectif. Il y a plus en plus de gens qui attendent de briser le discours formaté des médias, MaVoix c’est donc le bon sens. 

–> Mais la communication des médias permet d’intéresser les gens. Les médias émettent une impulsion. Dans une campagne électorale c’est d’avoir un résultat : 

–> Attention, il ne faut pas opposer la performance aux résultats !!!

 

–> Ne pas parler au journaliste en tant que tel, mais parler au citoyen qui est journaliste. Le vrai plan média serait de s’adresser au citoyen journaliste. 

–> C’EST EN FAIT CE QUI EST FAIT. Le rôle du journaliste c’est de parler de ce qu’il a compris. Retour d’expérience : les caméramans étaient super intéressés, ils voulaient des tracts, là on les a pris comme des citoyens comme les autres. C’est donc une autre façon de faire, mais ça peut produire un résultat. 

–> Pour revenir sur l’idée de performance : hier soir, avant de partir dans les bureaux de vote, Adeline, nous a demandé de tous se féliciter pour le chemin déjà accompli. Pour elle ce n’était pas le résultat qui comptait mais le processus. C’était tellement fort par rapport à tout ce qu’on a pu apprendre, finalement l’élection était le prétexte plutôt qu’autre chose et ce n’était plus si important que ça. 

–> C’est aussi le plaisir de travailler dans un collectif. Il y a plusieurs manières, nous, on se met à l’écoute et chacun peut exprimer sa voix. 

 

Ce qui revient souvent quand on écoute les gens de MaVoix, c’est l’importance du CHEMIN, toute la partie du “on fait ensemble”, de ce qu’on apprend. On apprend en marchant, élections = bonne leçon. 

 

Sur le replay de Etienne Chouard : a un certain nombre d’idées qui ressemblent à MaVoix, notamment sur le tirage au sort. Il s’est fait démonté sur le Tedix (?) émission F Taddei, par J Attali

Ils discutent sur les clichés, nous discutons sur le fond et les idées. 

 

Question pour les personnes à Strasbourg : qu’est-ce qui a amené les arrachages d’affiche ? Peur des partis qui sont remis en question + arrache plus facile, car affiches plus épaisses. 

Réaction des bureaux de vote ou politiques : 

Juste deux retours d’expérience : 

– rencontre avec un militant de l’UDI qui recollait ses affiches et qui nous raconte qu’il a parlé avec des personnes qui en avaient marre du PS et qui voulaient voter MaVoix – et lui espérait justement qu’on passe devant le PS. 

– Une des déléguée du candidat MaVoix, qui s‘est faite interceptée par une dame tenant un bureau de vote et qui lui avoue avoir voté MaVoix. 

Julia : il y a eu une candidature assez mystère (= Pacha), personne à qui l’on a expliqué le principe de MaVoix et il a donc fait aussi une candidature citoyenne. Mais certains pensaient que cette candidature aurait été financée par d’autres parties, surtout qu’on a eu l’annonce de son abandon le dimanche matin. 

 

Histoire de l’épaisseur : très technique, ne va pas tellement se régler si on continue sur l’idée du miroir. 

+ attention sur le prix des affiches (très haut cout). Surtout si on multiplie les candidatures x577. 

+ problème avec épaisseur car très difficile à coller > du coup utilisation d’une colle très très forte > bonne chance aux employés municipaux qui vont décrocher nos affiches. 

 

Concernant Bordeaux : 

Réunion prévue  le 6 juillet 19h à DARWIN

Contact de Laure : lroussel33@google

intéressant sur la manière de présenter, par la même façon mais le même objectif. 

Pour aider à la préparation : il y a un kit local. 

 

Laure, vous visez combien de personnes sur Bordeaux ? Aucune idée, surprise car jamais les mêmes personnes qui ont appelé. Capacité de la salle de 50 personnes sur Bordeaux. 

 

Pour ceux qui veulent participer au slack (= chat géant) pour discuter, travailler : laissez ICI vos adresses mails les amis 🙂

Mail de Pierre : XXXX

Mail de Benjamin : XXXXX

 

 

Didier : intéressé pour prendre contacte avec Claire sur Paris, de tout façon bientôt publication des prochaines réunions sur Paris. Une classique et un gros we du 18/19 juin. 

 

 

Pierre :

Les projets MA-VOIX et DEMORUN partagent les mêmes aspirations à un renouveau de la vie politique fondée sur la participation directe des citoyennes et citoyennes, l’éthique en politique et le tirage au sort des représentants.

 

Les spécificités du projet DEMORUN sont:

– de réaliser le tirage au sort sur les listes électorales.

– et d’avoir été mis en œuvre sur le territoire de l’île de la Réunion

 

Nous sommes actuellement en phase de retour d’expérience, avec comme taches principales :

 

1° la rédaction du “Guide pratique DEMORUN” présentant une méthodologie  pour permettre aux citoyennes et citoyens d’exercer leur pouvoir politique en se basant sur :

– la réflexion et l’application de l’éthique en politique,

– la participation citoyenne directe à la gouvernance,

– et le tirage au sort sur les listes électorales de candidates et candidats aux élections.

 

La diffusion du Guide pratique DEMORUN est prévue via:

– un accès libre (CC-BY-SA) sur le net notamment via le réseau sociétal libre https://www.communecter.org/ actuellement en phase de béta test, 

– une probable édition papier

– un mooc de formation est aussi en projet

 

 

2° la constitution d’une association loi 1901 comme plateforme de support et d’accompagnement des citoyennes et citoyens motivés à la mise en oeuvre de la méthodologie DEMORUN sur leur commune, circonscription législative, département, région …

 

Pour les législatives de 2017, une stratégie pertinente serait une coopération :

Ma-voix 

Parti pirate

Martinique citoyenne (une autre initiative citoyenne dans un autre DOM http://martiniquecitoyenne.fr/ 

 

A voir aussi : la primaire citoyenne pour l’élection présidentielle : https://laprimaire.org/

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *